Ottawa
  

Ottawa

, le 02/07/2013

 

Ce matin nous devons partir pour Ottawa. Mais avant ça, petite halte à Kingston, ville fortifiée inscrite à l'UNESCO (le 3ème du voyage). Les fortifications sont composées d'un fort, le fort Henry, qui n'a jamais servi, mis à part lors de la seconde guerre mondiale pour y enfermer les canadiens d'origines ukrainienne soupçonnés de trahison. Le fort est situé sur une petite colline avec une vue sur le Canal Rideau en contrebas. Quelques « soldats » figurants nous permettent d'assister à un coup de canon, de tir au fusil ou même de rassemblement des troupes, un spectacle très agréable. En retournant sur la ville, nous allons également les tour Martello, elles sont aux nombres de 4 et font également parties des fortifications.

Après cette petite escapade nous rejoignons Ottawa.

Après avoir récupérer notre appartement à l'hôtel (cuisine, salon, chambre, SdB) direction le Canal Rideau et ses écluses. Le canal Rideau, comme son nom l'indique est un canal creusé lorsque la relation entre canadien et américain n'était pas aux baux fixes mais il n'aura jamais servi. Ensuite nous allons prendre un peu le pouls de cette ville, nous tombons sur le quartier animé d'Ottawa, bars et restaurant à chaque coins de rue, beaucoup d'animation et de personnes dans les rues. Au retour nous tombons sur une basilique cathédrale de toute beauté.

Le midi, nous avons mangés à Wendy's (chaîne de fast food américaine), le baconator est encore sur notre ventre, le repas sera light, salade, sushi et crostini.

Après avoir fait une bonne nuit, nous nous rendons au petit-déjeuner. Grosse surprise, un petit meuble avec 4 barres de céréales, 2 muffins (carotte ou blueberry) et café ou chocolat chaud. Pas de buffet, pas de céréales, nous sommes déçus mais on fera avec car au moins on pourra se remplir le ventre.

Le programme du jour est composé de la colline du Parlement, le musée national de la guerre, de la civilisation et d'une ballade en vile. Mais ça c'était avant.

Il s'avère qu'aujourd'hui nous sommes le lundi 1er juillet et je vous laisse deviner, qu'est-ce qu'il y a aujourd'hui ??? La fête nationale !! Le Canada fête ses 146 ans. Les rues sone bondées, les gens vêtus de rouge et blanc de 7 à 77 ans, un régal pour les yeux et un côté patriote que nous ne retrouvons pas en France.

Nous allons donc au Parlement, hélas nous ne pourrons pas le visiter car des festivités sont au programme, mais nous pouvons tout de même accéder au jardin afin d'assister au numéro de la garde nationale.

Nous allons ensuite au musée national de la guerre, espérons qu'il ne soit pas fermé et surtout pas trop cher. Devant le musée, personne, ce n'est pas bon signe. Au final nous nous rendons devant la porte, elle est ouverte et la billetterie nous indique qu'aujourd'hui c'est le Canada Day tous les musées sont gratuits, Happy Canada Day !!

Le musée retrace l'histoire et l'implication du Canada dans les deux guerres mondiales, la guerre froide et dans l'intervention des Nations Unis à Chypre. Le musée est un peu long mais très intéressant, on peut y voir quelques objets rares, comme la limousine noire blindée Mercedes-Benz d'Hitler capturée par les troupes américaines et rapatriée au Canada quelques années après la guerre.

Après cette visite, réunion de chantier, Aurélia et moi ne sommes pas prêts à repartir pour le musée national de la civilisation, et les musées étant gratuits nous préférons nous rabattre sur le musée national des beaux-arts. Pas de problème, rendez-vous à 15h au pied du pont.

Nous partons donc à la rencontre des tableaux, avec le temps impartis nous centrons notre visite aux peintures européennes et américaines. Heureusement que le musée était gratuit, une grosse déception, je ne suis pas le meilleur dans le domaine de l'art, mais je peux tout de même dire qu'il n'y avait pas un tableau qui en valait la peine, même Aurélia qui vient de passer 1 an à apprendre l'histoire de l'art n'a pas reconnu un seul tableau, bien sur nous avons vu quelques Monet, Cézanne ou Picasso mais ils se sont fait avoir en récupérant des secondes zones... Bref, un musée à éviter sauf pour les puristes.

Avec la foule nous avons peur de ne pas nous retrouver, mais avec un brin de chance nous tombons sur Anne-Sophie au premier coup d'œil.

Direction le marché artisanal puis le centre commerciale afin d'y faire quelques achats.

Pour le soir nous décidons d'aller manger au restaurant, le routard nous indique une bonne adresse, hélas une fois devant le restaurant à fermé depuis quelques semaines voir mois (Guide du routard édition Mars 2013...). Nous nous rabattons sur le Texas Super Grill, très bon choix, nous avons le droit aux ribs pour Adrien et Aurélia, Fajitas pour Anne-Sophie et poutine pour moi (plat du Canada composé de frites recouvert de fromage et d'un jus de viande, supplément bacon pour moi). Les assiettes sont finies mais le ventre est plein. Nous allons donc en direction de la colline du Parlement afin d'avoir une belle vue sur le feu d'artifice. Le feu d'artifice dure un peu plus de 15 minutes et nous voyons même des feux que nous avions jamais vu en forme de smileys, de cœur, …

Retour à l'hôtel et direction le lit car demain réveil à 5h45 pour prendre la voiture assez tôt afin de rejoindre Québec à 5h de route.

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en