Philly
  

Philly

, le 24/06/2013

 

Nous sommes le 22 juin 2013, ce matin nous devons prendre le bus pour rejoindre Philadelphie.

Nous arrivons en temps et en heure pour notre départ qui est à 7h. 2h plus tard nous voilà arrivés. Direction l'hôtel qui se trouveà 2 minutes à pied et là stupeur. Nous découvrons notre hôtel qui s'avère être un hotêl grand luxe, le check-in fait, nous déponsons les bagages en conciergerie car la chambre n'est pas prête sauf mon sac à dos dans lequel nous mettons les affaires pour le match de ce soir et partons à la découverte de cette ville. Avant ça nous vérifions les places de foot que nous avons achetés pour le match qui opposera les Philadelphia Unions contre les New York RedBulls et cela s'avère payant car en fait nous constatons que le match est demain. On aurait eu l'air bête de se présenter au stade (qui n'est pas du tout à côté) alors qu'il n'y a pas de match...

Nous allons échanger nos CityPass afin de prendre le Big Bus Company (système de Hop On Hop Off comme à Malte, c'est-à-dire que plusieurs bus parcours la ville avec un itinéraire précis passant devant tous les monuments principaux, celui-là comprend 21 arrêts, nous pouvons monter et descendre à notre guise). 10 minutes de bus effectués et je suis sous le charme de cette ville (pour moi je la préfère à New York), beaucoup d'espaces, des rues aérées, une architecture en brique, quelques buildings mais pas trop, enfin cette ville me laisse sous le charme.

Nous décidons, dans un premier temps de faire le tour complet de la ville en bus afin de pouvoir prendre nos marques et mettre au point notre programme.

Après la boucle terminée, nous décidons d'aller manger au Reading Terminal Market (papa ce marché est fait pour toi!!!) Il se constitue d'une multitude de stands faisant toutes sortes de nourriture (Adam Richman de Man Vs. Food est venu y manger, mais nous nous contentrons d'un sandwich pastrami cheese pour Adrien, Anne-Sophie et moi et d'un autre corned beef coleslaw pour Aurélia. Nous le sous estimons avec son allure banal mais au final il aura raison de nous puisque aucun de nous quatre laissera l'assiette vide.

Après avoir bien mangé, nous reprenons le bus qui nous déposera à l'Eastern State Pennitentiary, la première prison avec un système d'isolement. Il existait deux sortes de prisons, la New Yorkaise (classique) et la Pennyslvanienne. Elle consiste à mettre les détenus en cellule d'isolement, ayant aucun contact avec quiconque (même les gardes mettent des chaussettes par dessus leurs chaussures pour éviter d'être entendu) bien sur il n'existe pas encore l'eau courante, ce système à fait beaucoup de fou et a créé beaucoup de polémique c'est pourquoi ils ont cessés de fonctionner ainsi. Toutefois cette prison est célèbre car on peut y visiter la cellule d'Al Capone, et je soupçonne qu'il est été mal traité vu le luxe de sa chambre...

Puis nous nous rendons au Franlin Institute, un musée qui permet de faire quelques expériences amusantes et très intéréssantes sur plusieurs thèmes, tel l'éléctricité, le sport, l'aviation, le train, …

Le Franklin Institute ferme ses portes, nous avons réussi à tout faire et nous croisons le hall d'entrée totalement changé par la mise en place de table et la préparation d'un mariage (je pense que niveau prix, la privatisation d'un tel bâtiment doit coûter un bras!).

Nous nous rendons donc sur les lieux sans heures d'ouvertures et de fermeture c'est à dire la fontaine ainsi que la cathédrale Saint Pierre & Paul puis nous remontons sur Philadelphia Museum of Art, non pas pour le visiter mais pour les connaisseurs de Rocky pour monter les fameuses marches. Pour les sportifs très facile, pour les non sportifs très accessibles même en courant !

Retour à l'hôtel à pied, car nous avons raté le Big Bus Company, du moins au bout de 25min alors qu'il ne passait pas nous avons décidé de rentrer à pied, mais là vous le devinez, le bus passe à mi-chemin.

Au retour nous passons par le City Hall, très beau bâtiment dans le style Napoléon III mais les climatisateurs sur chaque vitre gâchent un peu le charme.

L'hôtel comprenant un complexe sportif (salle de musculation et piscine) nous allons prendre soin de notre corps avec Aurélia, Anne-Sophie profitera de la piscine et Adrien des magasins.

Après cet effort direction le Seven Eleven (magasin auquel on avait pris les Hot Dog au Madison Square à New York) pour cette fois-ci prendre quelques parts de pizza accompagnées de Mozzarella Sticks.

Les filles vont se coucher, tandis qu'Adrien et moi partons en mission. Il a effectivement eu cette brillante idée, pour avancer la collection de quarters (je suis arrivé avec 37 pièces sur 56) de faire chaque distributeur de boissons. Je m'explique, nous insérons notre monnaie puis appuyons sur le rendu monnaie afin de récupérer un maximum de pièces. Nous faisons ça à peu près 2h, la pêche s'avère fructueuse puisque nous arrivons à récupérer toutes les pièces sauf 1 (y compris pour ta collection Bernard, (Aurélia évoque la possibilité d'un repas raviolis macarons en guise de récompense)), nous avons même réussi à attraper quelques parcs nationaux très difficiles à se procurer. Nous rentrons à la maison heureux et demain nous continurons notre mission (toutefois nous avons connu quelques pertes, insertion de 1$ rendu de 80 cents, ou encore des pièces du Canada en rendu monnaie, nous avons même bloqué un distributeur avec cette 25cents du Canada et inséré d'autres pièces mais en vain... Elles sont perdues ad vitam aeternam. Enfin je suis quand même allé à la réception me plaindre et le responsable est venu en personne m'offrir un Pepsi?!

Retour à la chambre dans nos lits King size.

Après une bonne nuit, nous avions décidé de prendre notre petit déjeuner au McDo (sauf Aurélia) car c'est vrai qu'ici les calories sont démesurées dans chaque repas, ils ont pour obligation de les afficher et ça fais peur. Pour ordre d'idée, une salade fait 400 calories, un milkshake aux cookies 1200 calories et ainsi de suite.

Après ce petit déjeuner englouti, nous rejoignons l'aquarium de l'autre côté du Delaware River. Un petit aquarium par sa taille mais très intéréssant par ses activités, beaucoup de poissons, raies ou même requins peuvent être touchés. Je me contenterais de la raie (ce qui est un effort pour moi), les autres n'ayant pas peur de mettre leurs mains dans le bassin des requins.

Le petit déjeuner étant encore dans notre ventre nous décidons de partir rejoindre l'Independance Hall (2ème site d'intérêt des vacances (humour) puisque classé à l'UNESCO). C'est le bâtiment où fût signée la Déclaration d'inépendance et fût adoptée la Constitution américaine. On peut y voir la cloche Liberty Bell qui se brisa lorsqu'elle a retentie pour la première fois.

Ensuite nous nous dirigons vers la vieille ville à l'encontre de Elfreth's Alley une célèbre ruelle.

Les goutes de pluie font leur apparition, ça tombe bien car nous devons visiter notre dernier site de Philadelphie, le National Center Institute, en 20 minutes c'est fait tellement nous avons été éblouis.

Nous rentons à l'hôtel afin de nous préparer et nous reposer quelques temps avant le match. Il est environ 15h30 et le match est à 19h, nous avon donc le temps, et on partira vers 17h40 afin d'être large.

Je renomme quelques photos et continu l'écriture du blog, les filles se reposent et Adrien va quant à lui faire les magasins.

Je zappe de chaînes en chaînes jusqu'au moment où je tombe sur le match à la télé... Il est 17h22 le match n'est pas à 19h mais à 17h. Nous nous activons pour essayer de rejoindre le stade, le taxi propose 45$ pour nous ammener c'es trop cher, nous allons au métro, l'agent n'est pas très aimable et nous n'arrivons pas à savoir comment rejoindre le stade, de plus comme toutes les personnes de Philly son accent est incompréhensible, nous retrouvons un autre taxi qui nous propose le stade pour moins de 30$, le hic c'est qu'au bout de 5 mètres on s'aperçoit qu'il nous pose la question de savoir quelle stade nous intéresse, baseball, football, quand nous lui répétons soccer il nous dis que la course va atteindre 50$. Nous sortons et nous résignons à regarder la suite du match de notre chambre d'hôtel. Le mal est fait, de plus que Juninho (joueur pour lequel nous voulions voir le match n'est pas sur la feuille de match pour cause de blessure).

Après ça nous nous rendons à la fontaine afin de prendre quelques clichés sous la culture populaire LOVE, un des symboles de la ville mis en place en 1978.

Après ça nous cherchons un restaurant pour manger, rien ne nous conviens nous retournons donc au Seven Eleven une dernière fois.

Avec Adrien nous décidons de repartir à la quête des pièces manquantes, que ce soit le dernier quarter ou bien les 1$ présidentielles.

Pour les 1$ nous en récupérons 3 exemplaires nouveaux, pour le quarter nous finissons par mettre la main dessus, la collection est finie !!! (Sauf pour Bernard, il en reste toujours une à trouver). Toutefois, sans faire attention nous rebloquons une pièce dans le distributeur du 11ème étage. Cette fois on ne se laissera pas faire, on descend récupérer des cures dents déterminé à récuperer notre pièce que l'on voit juste dans la fente. Après plusieurs tentatives en vain, je décide de passer aux choses sérieuses, il y a un petit tas de pièces en forçant bien je peux réussir à les faire tomber et récupérer ma monnaie ! Encore mieux, non seulement ma tentative aboutie mais je décroche le jackpot et les pièces tombent à flot ! Nous récuperons une petite dizaine de dollar ce qui nous rembourse toutes les pertes subies.

Nous rentrons donc à la chambre avec les poches pleines et une collection finie. Toutefois la nuit est courte car nous partons le lendemain matin pour Washington D.C.

A tout bientôt

Bizoux bizoux

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en